article

Abidjan : quand les salons de coiffure se transforment en salons de lecture

femmes lecture bnci

Pour inciter à lire, la bibliothèque nationale de Côte d’Ivoire à glisser des romans dans 23 salons de coiffure !

Depuis 2012, 23 mini-bibliothèques ont été installées dans certains salons de coiffure à Abidjan et autres villes ivoiriennes comme Adzopé, au sud du pays. Chaque bibliothèque dispose d’une cinquantaine de livres, renouvelés régulièrement grâce à un stock d’environ 1 750 ouvrages.

Avec des ouvrages allant du roman aux livres jeunesse, en passant par les essais sur les droits de la femme et de l’enfant, le projet « Femmes et lectures » porté par Chantal Adjiman, directrice de la Bibliothèque nationale de Côte d’Ivoire, a en réalité plusieurs vocations. Outre le fait d’inciter les femmes à la lecture, le projet est également un moyen de démocratiser l’accès à l’information et à la connaissance mais également de combattre l’analphabétisme des femmes grâce aux livres pour enfants très illustrés. Pour Chantal Adjiman, cette initiative est également le moyen d’amener directement la lecture aux femmes, là où elles passent beaucoup de temps, dans les salons de coiffure.

projet femmes et lecture de la bnci

Beaucoup de salons de coiffure de ce genre ont vu leur fréquentation augmenter grâce au concept de mini-bibliothèque. « Certaines femmes viennent juste pour lire », a même avoué une propriétaire à l’AFP. En effet, ces dernières sont nombreuses à aimer la lecture mais elles n’ont en général pas le budget pour s’offrir les livres. « Quand les femmes viennent au salon, pendant qu’elles sont sous les casques, elles papotent. Pour les occuper, je préfère qu’elles lisent des livres, plus instructifs » a déclaré une autre propriétaire à l’AFP.

Une opération similaire avait déjà été mise en place en collaboration avec la Bibliothèque nationale de France pour éveiller l’envie de la lecture auprès des femmes et des enfants dans un pays où les bibliothèques de quartier sont rares et peu fréquentées par la population féminine.

Retrouvez tous les salons concernés sur le site internet de la Bibliothèque nationale de Côte d’Ivoire.

Source Le Vif Weekend