video

The Birth of a Nation : la conduite d’un peuple vers la liberté

The Birth of a Nation biopic sur Nat Turner de Nate Parker

Le 11 janvier sortira, en France, « The Birth of a Nation », biopic historique de Nat Turner, esclave afro-américain, leader de l’insurrection de Southampton en 1831.

Réalisé et produit par Nate Parker, qui y joue également le rôle principal, The Birth of a Nation, retrace l’histoire de l’insurrection de Southampton, aussi connue sous le nom de la « révolte de Nat Turner ».

Nate Parker interprète Nat Turner, un esclave afro-américain et prêcheur utilisé par son maître pour assujettir certains esclaves indisciplinés par le biais de la religion. Face à la cruauté des esclavagistes, Nat Turner commence à utiliser sa parole, non plus pour soumettre ses camarades mais pour les mener à la révolte et à la libération.

Au casting de ce biopic, on retrouve également Gabrielle Union (Think like a man, Being Mary Jane), Aja Naomi King (Murder), Aunjanue Ellis (Quantico, The Book of Negroes), Colman Domingo (Selma, Fear the Walking Dead) et Dwight Henry (Les bêtes du sud sauvage).

The Birth of a Nation biopic sur ant Turner de Nate Parker
© Twentieth Century Fox

En janvier 2016, The Birth of a Nation a été présenté au Festival du film de Sundance, remportant deux prix prestigieux dans la catégorie US Dramatic : le Grand prix du jury et celui du public. Racheté par la Fox Searchlight pour 17,5 millions de dollars, le film entre dans l’histoire du festival et du cinéma américain indépendant.

Pourtant bien parti dans la course aux Oscars 2017, il ne semble plus avoir ses chances dû à sa sortie limitée aux États-Unis et donc, son faible potentiel commercial. De plus, lors de sa présentation en septembre dernier au Festival International du Film de Toronto, un air de polémique planait autour Nate Parker concernant une affiche où l’acteur apparaissait pendu avec le drapeau américain en guise de corde. Sans oublier les rumeurs d’abus sexuel et propos homophobes qu’il aurait tenu pendant sa jeunesse. Certains de ses amis et militants noirs ont tenu à soutenir l’acteur en posant la question fatidique : « Qu’est-ce qui vous dérange, le messager ou son message ? ». A la fin de la projection et au retour de l’équipe du film sur le devant le scène, les spectateurs leur ont offert une standing ovation notoire.