article

Gaëlle Prudencio X Balsamik

La porte-voix du mouvement « body positive », Gaëlle Prudencio, du blog The Curvy and Curly Closet, vient de créer une pièce en collaboration avec Balsamik : la marque de vêtements en ligne en accord avec toutes les silhouettes !

 

Gaëlle Prudencio ou l’art du « body positive »

Influenceuse d’origine sénégalo-béninoise basée à Paris, Gaëlle Prudencio tient son blog The Curvy and Curly Closet depuis 2007. A travers ses shootings et sa plume, elle est parvenue à distiller sa vision de la mode, loin des ditkats de la taille 36. Elle fait rimer style avec formes et élégance. En témoigne son mantra : « body positive » ! Gaëlle Prudencio s’est imposée comme un modèle pour de nombreuses jeunes filles biberonnées aux covers girls photoshopées. Et évoluant à l’heure d’Instagram et autres hashtags #fit. Tant est si bien qu’elle a été invitée à collaborer avec Balsamik, l’e-shop mode dédié à toutes les silhouettes lancé en 2013, pour créer la pièce de ses rêves qui comptera parmi la collection printemps-été 2016 de la marque (édition limitée). Balsamik et Gaëlle Prudencio partagent la même idée de la mode : celle d’une mode démocratique qui sublime tous les corps. « J’aime l’idée de diversité qui se dégage de la collaboration. En France, c’est rare qu’une grande enseigne travaille avec des blogueuses noires, et là on est deux parmi la sélection, s’enthousiasme Gaëlle. Donc c’est génial. Toute la France est représentée ». Et de compléter « J’aime le fait que toutes les morphologies soient célébrées ».

gaelle 1

Gaëlle Prudencio X Balsamik : la mode pour toutes

La blogueuse de 33 ans a donc imaginé un indétrônable du dressing féminin : la robe-chemisier. Une pièce iconique qui fait son grand retour sur la scène mode cette saison. Gaëlle l’a souhaitée fluide, minimaliste, à rayures verticales et dotée d’une longueur midi. « Je porte souvent des robes-chemisier. Mais je n’arrive jamais à trouver celle qui a la bonne longueur, et surtout celle qui a des poches. Pour moi, c’était les indispensables ». Ce qui a plu à Gaëlle, la versatilité de ce modèle : « on peut vraiment adapter cette robe à ses envies et son look; la porter de façon casual, ou plus street avec des baskets, ou encore avec des talons pour un côté workwear. C’est d’ailleurs l’association que j’ai créée pour mon site ». Une robe qui concède une allure « androgyne ou carrément féminine » ! Et qui s’adapte à toutes les morphologies : « Pour ma part, je la porte avec une grosse ceinture » mais les silhouettes plus menues peuvent très bien opter pour une « ceinture plus fine, d’autres vont la porter sans ceinture, ou alors l’associer avec un blazer ». Si cette modeuse 2.0 « ne sai[t] pas du tout dessiner », l’échange avec les stylistes s’est passé sans encombres. Gaëlle a pu transmettre tous ses désidératas pour concevoir cette it-robe de l’été, à quelques détails près : « au moment des essayages, ça a été la désillusion parce qu’au niveau des bras, c’était trop serré », confie la jeune femme. « Ayant grandi au Sénégal, où j’ai l’habitude d’aller chez le tailleur, c’était impensable d’avoir un vêtement mal ajusté. On a donc retravaillé et le résultat est top : je suis très contente » ! Plus de peur que de mal, donc. « Ce qui me tenait vraiment à cœur c’était qu’un maximum de personnes puissent porter la robe », conclut Gaëlle. Et pour cause, la pièce est disponible de la taille 34 à 54.

gaelle 2

 

Pour découvrir l’intégralité de la collection capsule co-créée par d’autres représentantes de la blogosphère : c’est par ici !

 

thecurvyandcurlycloset.com