video

[Reportage] Afropunk Paris : célébration noire

afropunk paris

Les 15 et 16 juillet derniers s’est tenue la 3e édition parisienne du festival Afropunk. Into The Chic et Jeune Afrique y étaient : retour en images sur un événement qui a su fédérer la communauté afro.

« Afropunk, c’est plus qu’un événement musical », voilà ce qui revient en boucle dans la bouche des visiteurs. Une ode à la « blackness », à la mélanine et à la créativité afro, sur fond d’ « empowerment » et d’appel à la tolérance, impulsée par une génération Y qui reprend fièrement le flambeau du « black is beautiful ».

Plus qu’un événement donc, un mouvement. La manifestation imaginée par deux pontes de l’industrie musicale, Matthew Morgan et Jocelyn Cooper, a su rassembler les cools kids de la diaspora venus de tous les horizons. De la l’Afrique francophone aux Antilles, de l’Angleterre au Brésil, en passant par les États-Unis, c’est quelque 4000 activistes, afro-féministes, influenceurs, artistes et simples mélomanes qui ont foulé le bitume du site de la Villette pour célébrer leur africanité. Mais aussi leur singularité dans la solidarité… Et l’énergie !

A coups de tenues convoquant celles de leur aînés mêlées à la sauce occidentale, on a assisté à une parade de looks situés quelque part entre extravagance rock et héritage afro, culture underground et fast fashion. Body paintings et piercings, coiffes africaines et colorations rose fluos, turbans dans les cheveux, tissus wax et veste en cuir cloutées de pins, les quidams ont exprimé leur « punk attitude ». Pour eux, il y a un futur : et ce futur de s’exprimer à travers la diversité de la culture noire. Parce qu’Afropunk, c’est avant tout une affaire d’état d’esprit, d’attitude.

@afropunk Paris ! #afropunk #streetstyle ❤️

A post shared by Into The Chic (@intothechic) on

La rédaction à @afropunk Paris #streetstyle #afropunk #blackness

A post shared by Into The Chic (@intothechic) on

En attestent les 50 exposants afro-caribéens du marché Afropunk, campé à deux pas de la Grande Halle de la Villette où se sont tenus les concerts de la cuvée 2017. De la mode, des ateliers de wrap afro menés par Turbante-se, de la création capillaire signée Nadeen Mateki… Sans oublier la gastronomie !

Le village d' @afropunk Paris #wrap #afrohair #afropunkfest

A post shared by Into The Chic (@intothechic) on

Et du beau monde côté artistes : la nu soul de Macy Gray, le rock garage des Français de FFF, le blues malien de Songhoy Blues, le punk des Américains de Ho99o9, le tandem parisien Tshegue emmené par la Congolaise Faty Sy Savanet, la songwriteuse britannique Laura Mvula… Et tant d’autres.