article

Organiser son départ en congé maternité et optimiser son retour

conseils départ congé maternité

Le congé maternité peut s’avérer être une réelle angoisse pour les futures mères. Suivez ces trois conseils pour partir sereinement.

Anticipation, organisation et visibilité ! Trois règles d’or pour un départ en congé maternité serein pour vous et votre entreprise.

Anticipez votre départ en congé maternité

Rien ne vous oblige à déclarer immédiatement votre grossesse à votre employeur et vos collaborateurs. Attendez le cap des trois mois de grossesse pour commencer à y réfléchir.

Prenez le temps de vous organiser chez vous avec votre partenaire, si vous êtes en couple, pour pouvoir répondre à toutes les questions qui vous seront posées, telles que la date de départ, la durée estimée du congé maternité, si vous souhaitez par la suite prendre un congé parental, mettre en place un mi-temps ou revenir au travail à temps complet. Anticiper ce genre de questions peut rassurer votre employeur et lui permettre de s’organiser de son côté. C’est important pour vous comme pour lui de ne pas le prendre de court et de quitter son poste brusquement avec une simple lettre recommandée.

Organisez votre absence

Pour que la transition avec votre remplaçant ou vos collègues se passe sans stress, il est important de bien vous organiser dans votre travail. Rangez et classez correctement vos dossiers, ajoutez des notes, prévenez vos clients ou autres interlocuteurs et discutez de votre remplacement avec votre N+1.

Il faut que votre remplacement se fasse de manière fluide avec un terrain bien préparé avec une feuille de route claire et précise détaillant, par exemple, vos missions en cours. Vous pouvez également rencontrer votre remplaçant pour en discuter directement avec lui.

planning bureau
© Pinterest

Une fois que tout est bien calé, vous pouvez partir en congé maternité sereinement.

Restez visible !

Partir en congé maternité ne veut pas dire disparaître totalement de la surface de la terre. Il est important de ne pas se faire oublier pour anticiper et faciliter son retour. Essayez de rester joignable pour répondre à d’éventuelles questions et garder un œil sur l’avancement de vos dossiers, mais sans pour autant travailler.

femme téléphone
© Pinterest

Vous pouvez également donner de vos nouvelles à vos collègues en organisant des déjeuners informels ou en passant de rapides coups de téléphones de temps à autre. Vous pouvez également envoyer un faire-part de naissance à votre entreprise si vous le souhaitez, et en profiter pour ajuster votre date de retour.

Les jours qui précèdent votre retour : n’hésitez pas à vous impliquer davantage dans la vie de votre entreprise. Votre réintégration n’en sera que plus facile. C’est également l’occasion d’approcher votre N+1 avec vos nouveaux impératifs parentaux.