diaporama

[CARRIÈRE] Ramatou Hamani : créatrice de Kyna Collection, la marque qui habille les stars

Rama Hamani

Ramatou Hamani, française d’origine nigérienne de 38 ans, est à la tête de Kyna Collection, une marque de vêtements destinée aux femmes sophistiquées et branchées. Elle vient également de lancer une nouvelle ligne éponyme !

Persévérante, motivée et perfectionniste Ramatou Hamani a l’entreprenariat dans le sang. Fille d’un père homme d’affaires en Afrique, elle a grandi dans une famille d’entrepreneurs. Accro au shopping depuis son enfance, elle a toujours regardé les fashion weeks, acheté des magazines de mode et caché ses nouvelles tenues à sa mère : « Je me rappelle, qu’une fois, elle m’avait donné de l’argent pour acheter mon manteau d’hiver et je suis revenue avec quatre robes (rires) ».

Pourtant, Ramatou n’a pas suivi de formation en stylisme ou création de la mode. Juriste de profession, elle n’a jamais appris à coudre ou à dessiner. Ramatou Hamani passait toutes ses journées enfermée dans un cabinet, mais la business woman qui sommeillait en elle s’est réveillée fin 2013 : « Le projet sur lequel je travaillais touchait à sa fin et j’avais le choix entre chercher un autre cabinet ou vivre ma passion. Je me suis lancée  » !

Comment cette aventure entrepreneuriale a-t-elle commencé ?

En 2014, j’ai commencé par vendre des vêtements sur Aliexpress, un site d’achats en ligne. Le but était de construire un capital avec l’argent des ventes pour réaliser mon rêve et créer mes propres modèles. A travers un compte Instagram dédié à ma nouvelle activité, je postais des robes à vendre et prenais contact avec des célébrités américaines. Daphné Joyce (mannequin et ancienne petit ami de 50 Cent) a accepté de porter une des robes au Grammy Awards en 2014. Ça m’a apporté énormément de ventes et de visibilité.

Après un voyage infructueux en Chine, je suis revenue en France et un matin… je me rappelle que dans le film La Vérité si je mens !, les fabrications se faisaient dans le quartier du Sentier. Alors j’y suis allée et j’ai toqué à toutes les portes.

Après d’innombrables refus de collaboration, je suis rentrée dans la boutique d’un monsieur. Il a beaucoup aimé mes idées et ma persévérance. Il m’a donné ma chance. La seule condition était de réaliser 30 pièces par modèle. Kyna Collection, ma première marque qui porte le prénom de ma nièce, a vu le jour en mars 2015. En tant que créatrice, je pense, imagine, visualise le vêtement et recherche le tissu et les mannequins pour sublimer mes créations.

Je me suis autofinancée et j’ai eu de la chance. Ça a très vite séduit car Kyna collection est une ligne de prêt-à-porter  moyenne gamme, pour femmes. Les sœurs Kardashian, Draya et d’autres célébrités ont porté nos créations.

On sale now #Draya in our LAPARISIENNE jumpsuit 🔥

A post shared by KYNA collection (@kynacollection) on

Que voulez-vous que les femmes ressentent en portant des vêtements Kyna Collection ?

Je veux qu’elles se sentent indépendantes, confortables, chic mais aussi sexy. Jamais vulgaire. Kyna Collection est une marque minimaliste. Je choisis de mettre en avant le noir, le blanc avec des coupes assez simples mais contemporaines. On retrouve beaucoup de pantalons taille haute et des combinaisons qui épousent les formes.

 

Crédits photos : Kyna Collection

Une marque bien différente de votre nouveau projet…

Oui, depuis quelques mois je travaille sur une nouvelle ligne de vêtements qui porte mon nom : Rama Hamani. La collection été 2018 sera bientôt disponible ! J’avais envie de proposer quelque chose de plus recherché, travaillé et luxueux. Là, je vise une clientèle qui veut des choses originales.

Je m’inspire de Y project, Jacquemus, Off White et les années 80. J’ai voulu retravailler le jean, cette matière du quotidien, de façon plus élégante et la moderniser.

Comment comptez-vous vous creuser votre sillon dans ce marché concurrentiel ?

J’essaie de sortir des tendances et de créer des choses inédites. Les femmes veulent des pièces uniques dans lesquelles elles se sentent confortables. Quand elles investissent 150 euros dans un pantalon par exemple, il faut qu’elles puissent le reporter plusieurs fois. Moi aussi, je fais des achats réfléchis et non impulsifs. Le point fort de Rama Hamani c’est l’originalité des pièces et des coupes.

Quelle est la prochaine étape pour vous ?

J’aimerais trouver des distributeurs et avoir des points de vente pour Kyna Collection, car pour certaines personnes, il est essentiel d’essayer avant d’acheter (la marque est pour le moment disponible sur l’e-shop de Kyna Collection, ndlr). Faire de la création demande beaucoup d’énergie et de patience. Ce n’est pas simple, tout comme l’entreprenariat, mais il faut tenter !

J’encourage les jeunes filles, spécialement celles de la communauté, à se lancer. Il est possible de faire ce qu’on aime même si – à première vue – on n’a pas les compétences requises. Mais si on a l’envie de travailler, la motivation de créer quelque chose perdurable, les idées et la passion, c’est faisable.