article

[Dans nos écouteurs] Les podcasts afro et féminins à découvrir

Ces deux dernières années ont vu poindre l’avènement du podcast. Ce petit fichier sonore qui murmure à l’oreille de ses auditeurs permet aux créatifs de se réapproprier la parole. Un format qui a trouvé son public, notamment auprès de la communauté afro… Et féminine !

Avec sa formule intimiste et son esprit « radio libre », le podcast – contraction d’Ipod – premier baladeur d’Apple – et de broadcast (diffuser, en Anglais), renoue avec la tradition du feuilleton. Qu’elle soit mensuelle, hebdomadaire ou arbitraire, la formule sérielle a su creuser son sillon dans l’univers de l’info 2.0, installer un rendez-vous, à l’heure de la surinformation consommée version zapping.

Le podcast, une parenthèse sonore dans le monde des Internets où tout va très vite, qui permet à quelques créatifs de prendre le temps – avec parfois pas mal de digressions mais toujours sans concession – de débattre de sujets de société qui les concernent. Eux, ce sont les millennials : cette génération Y (les vingt/trente ans), ces utilisateurs du web 2.0 qui consomment et créent de l’info adaptée aux usages et préoccupation de leurs homologues. Ils parlent en leur nom de ce que les médias traditionnels, vieillissants, tentent d’appréhender : féminisme, sexualité, questions de genre, d’identité raciale… Le tout à travers le prisme de la création et de la réflexion. D’où l’émergence d’émissions conçues par et pour la communauté afro. Zoom sur trois d’entre elles : coups de cœur de la rédaction.

Le Tchip : le podcast afro pop

« Le podcast de la pop culture afro ; un podcast où trois trentenaires sympas d’origine antillaise et africaine partagent leur expérience noire », lancé en janvier 2017 par la team déjà à l’origine de l’émission de podcasting, Noir is the new black. Parmi elle : la féministe afro-française Mélanie Wanga – à l’origine de la newsletter Quoi de Meuf – Kévi Donat, fondateur du site Le Paris Noir, et le journaliste François Oulac.

podcast afro
© Thomas Weill

Diffusée sur Arte radio – précurseur du genre depuis 2004 – l’émission a été lancée en janvier 2017. Elle est également disponible sur Afrostream. Avec un premier épisode (mis en ligne en octobre 2017) dédié à la place de la femme noire en France via le documentaire, Ouvrir la voix, de l’afro-féministe autoproclamée Amandine Gay, la bande de potes aborde également celle de l’homme. En témoigne son émission « A quoi ressemble les garçon noirs ? » avec l’acteur Yann Gaël, à l’occasion de la sortie de l’œuvre collective, Marianne et le garçon noir dirigée par l’auteure Leonora Miano.

Cases rebelles : le podcast militant

Créée par un collectif noir et militant en 2010, l’émission mensuelle web-radio Cases rebelles – hébergée sur la plateforme éponyme – s’articule « autour des histoires, cultures et luttes des peuples noirs ». Le premier podcast a été diffusé en mai 2010, tandis qu’à l’heure où nous publions, le site affiche 76 rendez-vous sonores au compteur. Le combo invite maîtres de conférences, historiens, chercheurs, intellectuels, artistes, activistes, pour faire avancer la lutte contre le racisme et la négrophobie au-delà des frontières hexagonales (de la Suisse au Congo, en passant par le Cameroun).

On y parle aussi d’identités sexuelles non hétéronormées chez la population noire, d’intersectionnalité, d’afro-féminisme, mais aussi de création !

podcast afro

Les fichiers sont disponibles en streaming ou en téléchargement.

Exhale : 100% afro et féminin

« Premier podcast à destination des femmes noires francophones » créé en mars 2017 par Marty et Adama, Exhale est diffusé sur la plateforme Atoubaa : un espace de création artistique pluridisciplinaire dédié aux cultures et aux femmes noires. Dans une ambiance très intimiste, le tandem féminin nous offre une bulle cosy et prend la parole sur des thématiques « qui cultivent l’envie de souffler et prendre soin de soi. Bien-être, santé, sexualité, vie professionnelle » à travers « un ton léger et bienveillant ». Une formule qui dépasse les frontières du web pour venir s’exporter IRL à l’occasion de brunches – une édition pour le moment – pour déguster des gourmandises, poursuivre l’échange et participer à l’enregistrement de l’émission suivante.

Mais aussi Le Piment, avec Bintou Sylla, L’Heure du Punch fondée par l’Afro-canadienne Rose Napoléon…