article

Pavillon des lettres d’Afrique : focus sur l’art et les femmes !

lettres d'afrique

Pour sa 2e édition, qui se tiendra du 16 au 19 mars prochain à Paris Expo Porte de Versailles, le Pavillon des lettres d’Afrique mettra l’accent sur le livre comme passerelle des arts.

Fort de son succès lors de la première édition (50 tables rondes, entretiens et débats, 120 intervenants, 16 ateliers jeunesse et  7 pays d’Afrique fédérés), le Pavillon des lettres d’Afrique s’ouvre cette année à la Caraïbe et au Pacifique. Toujours emmené par l’entrepreneure culturelle, Aminata Diop-Johnson, l’événement revient le week-end prochain dans le cadre du salon du livre de Paris. Cette année, le thème sera placé sous le signe du livre comme passerelle des arts. « L’objectif sera de placer le livre comme la pierre angulaire pour célébrer et promouvoir les différentes industries culturelles et créatives. Le cinéma, l’art contemporain, la musique, la gastronomie ou la mode auront ainsi un espace dédié au sein du Pavillon, en mettant en avant leur lien avec l’écrit ; pour valoriser, à travers le livre la richesse artistique de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique », précise Aminata Diop-Johnson dans son communiqué. Tandis que le pays à l’honneur cette année sera l’Afrique du Sud.

Des mots, des images et des sons

A travers une série de débats et de tables rondes, les intervenants tacheront de savoir en quoi le livre représente un outil d’expression pour l’ensemble des industries créatives. Au programme, le panel « Du rap au slam, de la chanson au roman » animé par le chroniqueur culturel ivoirien, Soro Solo, avec Capitaine Alexandre, Lunik Grio, Kidi Bebey, Canal Olympia, D’ de Kabal. Mais aussi une table articulée autour de la BD d’histoire, qui permettra également de comprendre comment le 9e art permet de fédérer auteurs et illustrateurs.

Les auteures à l’honneur

Une place non négligeable sera accordée aux romancières, notamment à travers la table ronde « Écrire au féminin », qui s’attachera aux thèmes dominants qui amènent les femmes à prendre la plume et la parole. Et comment ces dernières donnent naissance à des espaces de création littéraire… La discussion sera modérée par Aminata Sow Fall, prix de l’engagement littéraire pour l’ensemble de son œuvre et Prix de la Francophonie de l’Académie française.

Un deuxième temps fort au féminin, « Paroles aux femmes, paroles de femmes », s’attachera à la place – de plus en plus importante – des femmes africaines dans les secteurs politiques, culturels ou encore économiques. Zoom sur celles qui osent et s’imposent. Le débat sera porté par la journaliste Elizabeth Tchoungui, avec l’auteure camerounaise Hemley Boum et Halimata Fofana.

Retrouvez également un volet historique mais aussi économique, ainsi qu’un espace jeunesse pour promouvoir le droit
à l’éducation et l’alphabétisation des filles, grâce au soutien
de nouvelles fondations. Découvrez le programme complet sur le site du Pavillon Lettres d’Afrique.

 

Pavillon des lettres d’Afrique

Du 16 au 19 mars, 2 Place de la Porte de Versailles, 75015 Paris

Sand F89