diaporama

La protection solaire des peaux noires, en finir avec les idées reçues !

protection solaire

Oui, les peaux foncées ne sont pas à l’abri des méfaits du soleil. Et doivent aussi se protéger des rayons. L’expert de la marque Sisley vous dit tout pour adopter les bons réflexes.

On pense souvent à tort que les peaux noires et métisses n’ont pas besoin de se protéger des rayons du soleil. Pourtant, elles sont tout aussi exposées aux méfaits provoqués par les UV que les peaux caucasiennes, surtout pour les populations noires vivant en « dehors de leur latitude originelle », rappelle José Ginestar, directeur scientifique de Sisley qui nous livre tout ce qu’il faut savoir sur la question.

Quels sont les risques d’une exposition au soleil non protégée sur les peaux foncées ?

En fonction du phototype, les risques peuvent être les mêmes que pour les peaux caucasiennes. Les peaux noires peuvent aussi développer des cas d’érythèmes (coups de soleil). L’érythème est plus difficile à voir que sur les peaux claires, car il tirera plus vers le bleu que le rouge. Mais, s’il est moins visible, il est tout aussi douloureux ! La peau noire va également desquamer plus rapidement (peler).

En outre, les carnations foncées sont également sujettes aux allergies solaires, comme la lucite estivale bénigne, qui se manifeste par l’apparition de petits boutons sur le décolleté. Une peau noire est spécialement sujette aux taches pigmentaires et verra ses taches réactivées sous le soleil.

Il y a également des risques de melasma pour les femmes enceintes (le masque de grossesse).

Enfin, les peaux noires sont moins sujettes aux cancers de la peau, mais on retrouve quand même des cas de mélanome (le cancer le plus malin).

Quelles sont vos recommandations en termes de soins préventifs ?      

Toutes les peaux doivent être vigilantes en termes de protection. Il faut être en mesure de connaître son facteur de protection naturel face au soleil. Certaines vont brûler au bout de 15min, quand d’autres seront plus résistantes sur la durée.

Plus une peau dispose de mélanine, plus il faut d’énergie solaire pour causer des érythèmes. De fait, les peaux très foncées auront besoin d’un indice de protection moins élevé que les peaux plus claires ou métisses.

Pour le visage, je conseille dans tous les cas d’utiliser un soin solaire SPF 50, puis 30 quand la peau s’est habituée à l’exposition.

Pour le corps, la marque Sisley propose une brume SPF 30 haute protection, qui fond sur la peau sans laisser de trace blanche. Sa texture légère est idéale pour tous les types de peaux.

L’huile SPF 15 (protection moyenne) est idéale pour une application une fois que la peau est bien bronzée. La texture huile et son action émolliente (adoucissante ndlr), seront parfaites pour les peaux normales à sèches.

A noter qu’il est important d’adapter sa protection en fonction du lieu où l’on se trouve (à la terrasse d’un café, sous les tropiques, à la montagne etc.).

Quels sont les soins apaisants en cas de brûlure et de dessèchement de la peau ?

Il faut évidemment appliquer un après-soleil sur les zones touchées par l’érythème, et utiliser des produits hydratants. La marque Sisley propose une gamme entière de soins hydratants, dont une crème réparatrice à base de beurre de karité pour régénérer la peau. Ce soin est parfaitement adapté après un dessèchement lié au soleil.

Contenus rédigés en partenariat avec Sisley