article

Festival d’Angoulême : Wùlu, le thriller malien !

A l’occasion de l’ouverture du festival du film francophone d’Angoulême, qui prendra fin le 28 août prochain, zoom sur Wùlu : un thriller malien signé Daouda Coulibaly, avec Ibrahim Koma et Inna Modja.

Chaque année, le Festival du film d’Angoulême met en avant des productions francophones étrangères, en accordant une place de choix au cinéma africain. Pour sa 9e édition, l’événement a choisi de présenter – parmi d’autres – le premier long-métrage du Franco-Malien, Daouda Coulibaly, cinéaste reconnu par la critique pour deux de ses courts-métrages (Il était une fois l’indépendance, Tinyè So). Signifiant « le chien » en bambara, Wùlu a été tourné entre le Sénégal et le Mali en raison de l’attentat revendiqué par un groupe djihadiste, survenu le 7 mars 2015 à Bamako.

Le film dresse le portrait de Ladji : un jeune malien de 20 ans brillant et ambitieux, interprété par Ibrahim Koma (Le Crocodile du Botswanga), qui va pourtant sombrer dans le crime organisé pour survivre. Tandis que sa sœur Aminata, campée par l’artiste Inna Modja, vend ses charmes pour arrondir les fins de mois. Sur fond de crise politico-militaire, ce Scarface malien montre les difficultés que rencontre la jeunesse, enlisée dans la précarité, en proie à l’injustice sociale, et contrainte pour s’en sortir de progresser dans le milieu de la drogue, à l’exemple de Ladji.

Référence indirecte à l’affaire Air Cocaïne où un boeing 727 rempli de cocaïne venu du Venezuela avait atterri en 2009 dans le nord désertique du Mali, dans la région de Gao, Wùlu est une fable réaliste, truffée de faits divers et historiques, qu’il nous tarde de découvrir prochainement dans les salles obscures.

Inna Modja - © Jacques Brinon/AP/SIPA
Inna Modja – © Jacques Brinon/AP/SIPA
Ibrahim Koma - © Agent Agitateur
Ibrahim Koma – © Agent Agitateur

Pour découvrir un extrait du film et connaître les projections au festival d’Angoulême, rendez-vous sur le site de l’événement.