article

Nerissa Irving : Princesse Raiponce version rastafari

Nerrisa Irving et ses longues dreadlocks

Elle a les dreadlocks qui lui descendent aux chevilles. Nerissa Irving est une inspiration pour toute femme rastafari qui se respecte.

Nerissa Irving, ou Nefeteri comme elle aime s’appeler, mannequin et entrepreneuse de 30 ans, n’a cessé de laisser pousser ses dreadlocks depuis 29 ans. Née en Jamaïque d’une mère rastafari, elle les coupe régulièrement pour qu’elles ne touchent pas le sol lorsqu’elle marche.

Pour Nerissa Irving, ses dreadlocks ne sont pas une coiffure, c’est un parcours, un mode de vie qu’elle considère comme une forme de liberté et de rébellion contre les standards de beauté de notre société. Pour s’en occuper, elle fait attention à son régime alimentaire et les nourrit avec de nombreux produits, notamment de l’huile de coco, de ricin et d’arbre à thé, en plus de son propre shampoing à la menthe poivrée.

Nerrisa Irving et ses longues dreadlocks

Nerissa Iriving, très engagée dans la sexualité féminine et afro, est la première femme « dreadlockée » à avoir posé pour le magazine de charme PlayBoy. « C’était une expérience merveilleuse. J’aime la peau dans laquelle je suis. En plus je suis nudiste, alors le shooting était parfait pour moi LOL ! Mes locks et ma couleur de peau ne devraient pas m’enlever ma sensualité ou sexualité. Les femmes noires sont belles et sexy avec n’importe quelle coupe de cheveux et morphologie » déclare-t-elle au magazine Black Girl Long Hair.

Free

A photo posted by Savin The 🌍 1 PumPum At A Time (@nerissanefeteri) on

En femme d’affaires accomplie, Nerissa Irivng détient plusieurs sites dédiés à la santé, la beauté et la sexualité des femmes noires et à dreadlocks : Nene Fem Health, Nerissa Nefeteri Organiscs, Natutica Wellness.