Dossier

Dépigmentation volontaire : état des lieux, prévention et estime de soi

dossier dépigmentation

État des lieux, conseils et témoignage, la rédaction revient sur la dépigmentation volontaire, un fléau qui touche toute l’Afrique et sa diaspora.

« 50 000 GNF » (francs guinéens) pour Fatoumata et « jusqu’à 120 € » pour Kandia, certaines femmes sont prêtes à dépenser des sommes considérables par mois pour répondre à des canons de beauté dits « supérieurs ». La dépigmentation volontaire, telle est la solution qu’a trouvé Fatoumata, 24 ans, pour « être plus belle et plus attirante ». La rédaction dresse un état des lieux de cette pratique bien ancrée dans les mœurs, en Afrique comme en Europe, et pourtant dévastatrice aussi bien physiquement que moralement. Au programme également : le témoignage d’une ancienne adepte de la dépigmentation, et les conseils d’une spécialiste pour se reconstruire après s’être volontairement dépigmenté la peau pendant des années.